Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 10:35

J'achète, j'écris, vous lisez, vous achetez.

 

 

http://static.djbooth.net/pics-tracks/dpplgngz-hark.jpg

[The Doppelgangaz - hark - 2013]

J'ai attendu cet album comme rarement, comme une fois par mois, comme un con. Premier titre, intro, beat dingue, soirée electro, boum boum, paf, cul sec, n'oublie pas le citron. Second titre, mon vinyle craque de toutes parts, ssccchhkkkrrrrrr, putain non, je ne veux pas encore changer ma cellule. Second titre, seconde fois, ce sample est stupide, un craquement typique de vinyle, surmixé à outrance. Le sample pour faire flipper le néo-geek du vinyle. Touché. 

Les autres titres s'enchaînent dans le domaine connu, en mieux que tout ce que je savais. Héritage jazzy, puis boom bap, parties hypnotiques, parties orgasmiques, duo de MCs en parfaite osmose, tout comme l'alternance entre interludes - sombres - et titres rappés. Sans featurings, The Doppelgangaz gère son business comme un pro tout en semblant se moquer de tout. Je-m'en-foutiste mais composé avec amour, irréprochable de la pochette jusqu'à la face D, belle face de tubes, Hark s'impose déjà, sans surprises, comme l'un des albums hits de 2013. 

 

 

 

http://www.banquetrecords.com/item.jpg?RSD13THEROOTS

[The Roots - things fall apart - 2013/1999]

Record Store Day, c'est bien surtout pour ce genre de trucs. Et ce truc, c'est que si le hip hop te parle, si les instrus beaux, riches et vrais te font frémir, si t'aimes la musique avec un gros M, le plus gros de tous les M, je n'ai même pas besoin d'en dire plus.
Sinon, il y a plein d'autres blogs cools à lire, où on parlera en bien de l'atroce dernier album de Nas. Même Télérame en a dit du bien, c'est dire combien les autres blogs sont mieux. 

Things Fall Apart ou l'un des piliers du genre. Records Classics Days. 

 

 

http://www.musiconvinyl.com/fotos/907_foto1_product_groot.jpg

[Mad Season - above - 2013/1995]

Ouais, 2013 est un sacré bon cru côté rééditions du Jour du Disquaire. On y a même trouvé At The Drive-In, Miles Davis, Botch et Cave In. Et Mylène. Bref, Above en vinyle m'était indispensable, mais je ne sais plus très bien pourquoi. La nostalgie, l'éducation, les souvenirs. Et pourtant, ce n'est même pas la vraie pochette. Par contre, c'est du vrai son, le remaster épate, l'objet est sobrement classe. Je ne sais plus pourquoi je voulais absolument ce disque, mais je l'ai écouté 3 fois en une semaine. Un exploit pour l'un de mes vinyles. Plus y en a, moins y en a. Bonus, on trouve en fin de disque les titres initialement enregistrés pour l'inexistant second album du groupe, avec Mark Lanegan au chant. Sans bonus, Above, à l'image de son titre introductif sublime, "Wake Up", reste une pièce maîtresse de l'histoire des années 90 par Seattle. 

Le jeune ado qui sommeille en moi depuis 20 ans est satisfait.  

 

 

http://images.junostatic.com/full/CS483367-01A-BIG.jpg

[Stnnng - empire inward - 2013]

En matière de noise-rock, voilà le disque le plus attendu de 2013, c'est un fait, surtout parce que je ne sais plus très bien ce qui est prévu dans le genre pour le reste de l'année. D'autres visuels, déjà.

"Ring And Roar", premier titre, cogne, brûle, défonce. Trompeur, il nous laisse croire à un noise-rock de bûcheron, alors qu'il relève plutôt de l'horlogerie. Tout ce qui suit tricote finement, sobrement, bluesement. On pense à Enablers une fois, à Dazzling Killmen deux fois, et on les félicite plusieurs fois pour avoir contourné les références trop évidentes. A deux guitares, on rend le labyrinthe plus complexe, mais on en trouve plus facilement la sortie : Tiens, bam !, elle s'impose d'elle-même, elle est là la vraie force de Empire Inward. Lisible, précis, tendu et subtil, c'est génial ! 

 

http://4.bp.blogspot.com/-hPuv7-5vW1I/TpFB5kfGamI/AAAAAAAAHTg/G2gO_Df7quA/s1600/skullsnaps%255B1%255D.jpg

[Skull Snaps - skull snaps - 1974]

Tout, absolument TOUT ce qui fait la magie de la musique funk des années 70, se trouve mêlé dans l'unique album de Skull Snaps. TOUT. Un album et puis s'en va, Skull Snaps aura mené une carrière opposée au marathon de James Brown. Bon choix, elle restera à jamais parfaite, cette fois à l'opposé du chaos qualitatif de la discographie de James mais parfaitement en phase avec les chefs-d'oeuvre de l'époque, y compris les siens. Et quand on n'est pas bien sûr du statut culte d'un artiste funk, le moyen le plus sûr est de vérifier s'il a été samplé par le hip-hop. Gagné, "It's A New Day" de Skull Snaps aura founi l'un des breakbeats les plus utilisés : Street Cult Credibility assurée. Bercé par le gospel, baigné de soul, le son funk de Skull Snaps chauffe tout ce qui peut être refroidit. Tube après tube, Skull Snaps s'impose, évidence funk, comme Pleasure de Ohio Players mais en plus chaud, comme Payback de James Brown mais en plus tête de mort, et même aussi groovy que The Meters... mmhh, quoique non, faut pas pousser. 

Bref, la musique de blacks avec des crânes sur les pochettes, ça existait bien avant Cypress Hill, encore heureux ; mieux, là c'est bien. Légendaire même. 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexis
commenter cet article

commentaires